Antitus-Antipuce

Autres univers

Jeudi 15 juillet 2010 à 21:27

Je suis assis sur les marches d’un escalier,

Adossé à un pilier de granite de la citadelle.

Face à moi, loin devant deux collines boisées

Aux prairies jaunies par ce début d’été.

En contre bas les toits et la dansent des hirondelles

Au dessus un flot de nuages parcourent le ciel.

 

J’écris sur un vieux papier avec le soleil en compagnon

Les mots que me souffle le vent tandis que j’observe l’horizon.

 

Mon ami disparaît, le me sens frissonner

Caché par un nuage, je ne sens plus ses baissés.

Je regarde la masse grise lentement se déplacer

Tandis que le vent en profite pour me glacer

Mais l’astre de nouveau est dévoilé

Et me réchauffe avant de, encore, se cacher.

 

Sur les marches l’église de Sillé le G. En attendant ma mère.

 

Loïc MOUQUET

15/07/10

Publié par Antitus²

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Chanter, crier pour ce monde !!









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://antitus-antipuce.cowblog.fr/trackback/3018922

 

<< Remonter temps | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Voyager vers le futur >>

Créer un podcast